Hors-série Relation parents/enseignants
Comment restaurer le dialogue ? (4/5)

"Élément déterminant dans l’accomplissement de la mission confiée au service public de l’éducation"1, le renfort du dialogue parents/enseignants s’impose comme une nécessité. Réunions d’information, remises des bulletins, rencontres individuelles… Il convient de diversifier et de multiplier les échanges.

Il est des samedis matins où l’école élémentaire Hoche, à Colombes (Hauts-de-Seine), accueille un public plus âgé qu’à l’accoutumée… C’est un rituel : à la fin de chaque période2 les enfants de CE1 invitent leurs parents à s’asseoir sur leurs petites chaises d’écoliers et à les écouter présenter, à leur façon, le travail accompli au fil des semaines précédentes. Pour Sophie Vallée, l’une des deux enseignantes à l’origine du projet, ce petit rendez-vous d’une heure vaut bien plus qu’une longue réunion. Elle explique : « il s’agit pour les élèves de prendre la parole depuis mon bureau et de réaliser, devant l’ensemble des parents, leur propre bilan de compétences. Pas question d’élaborer un spectacle ni de présenter un « produit parfait » mais simplement de montrer comment on lit, on calcule, on aborde la grammaire… Bref, comment on travaille en classe ». Plus ludique qu’une réunion d’information traditionnelle, moins angoissante qu’une convocation individuelle et toujours valorisante pour les familles, « l’heure des parents » permet aux adultes de voir le matériel pédagogique, de comprendre les méthodes utilisées et, au final, de partager des « références communes » avec l’enseignante.

Accueil et information

« Ce moment privilégié est pour moi l’occasion de rencontrer tous les parents. En particulier ceux qui ne sont pas disponibles en semaine pour venir me parler à la fin de la classe ou pour s’impliquer dans la vie scolaire comme nous les invitons parallèlement à le faire3. Et d’aborder de manière détendue, par le biais des petits exercices présentés par les enfants, toutes ces questions sur les contenus des programmes, les pratiques d’évaluations, les devoirs à la maison, les méthodes de travail (…) qui empoisonnent bien souvent les rapports entre les familles et l’école ».

L’initiative prise en septembre dernier par cette enseignante de primaire4 s’accorde avec l’esprit des recommandations établies conjointement par l’Inspection générale de l’éducation nationale et l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche dans le cadre d’un récent rapport sur « La place et le rôle des parents dans l’école » (voir encadré). Ce document, qui prône la mise en œuvre d’une politique d’accueil et d’information des parents dans tous les établissements scolaires, pointe du doigt les tensions fréquentes entre enseignants et parents d’élèves, revenant notamment sur les notions de « démission parentale » et de « consumérisme scolaire », toile de fond récurrente des oppositions.

Coopération et formation

Insistant sur la nécessité de « restaurer les conditions d’un dialogue apaisé », le rapport dressé par les inspecteurs généraux du ministère souligne le rôle des chefs d’établissement qui « apparaît essentiel à cet égard : ils sont en effet à même de préparer les conditions d’une réflexion sur le climat de l’établissement, de proposer des objets communs de travail, de coopération et d’implication de parents et des enseignants ». Outre l’organisation des deux réunions parents-professeurs annuelles obligatoires5, les directeurs d’école et chefs d’établissement du second degré sont invités à prendre les mesures nécessaires pour informer les parents (remise des livrets et des bulletins scolaires en main propre, organisation de soirées thématiques, publication de bulletins d’informations périodiques, initiation des parents aux nouvelles technologies, formation aux réalités de l’orientation scolaire…) et à encourager leur coopération dans le domaine scolaire comme dans le domaine éducatif (sorties pédagogiques, activités intra-muros, opérations petits déjeuners…). Soulignant l’urgence de « faire prévaloir, dans les relations parents/école, une culture du dialogue et du débat », le rapport ministériel insiste en outre sur la nécessité d’inscrire la relation aux parents dans la formation initiale et continue des personnels et particulièrement des enseignants. Et de souhaiter la généralisation de cette formation6 de manière à permettre aux enseignants « d’éviter les malentendus et de lier avec les parents de leurs élèves un dialogue sans ambiguïté, sans agressivité ni crainte, de part et d’autre ».

Marie-Laure Maisonneuve

(1) « En effet, la régularité et la qualité des relations construites avec les parents constituent un élément déterminant dans l’accomplissement de la mission confiée au service public de l’éducation. L’obligation faite à l’État de garantir l’action éducative des familles requiert de soutenir et renforcer le partenariat nécessaire entre l’institution scolaire et les parents d’élèves, légalement responsables de l’éducation de leurs enfants ». Circulaire n° 2006-137 du 25-8-2006 sur le rôle et la place des parents à l’école, au BO n°31 du 31 août 2006

(2) Soit cinq fois par an en primaire

(3) Une fois par semaine, des parents d’élèves volontaires ont la possibilité de s’impliquer dans la vie de la classe en encadrant des séances de « lecture plaisir » (surveillance par demi groupe, soit 2 parents pour 12 enfants) dans la bibliothèque de l’école

(4) Comme nombre d’autres projets de « parentalité » menés dans diverses écoles et divers établissements du second degré

(5) Fixées comme un minima par la circulaire d’application précitée

(6) Des modules existent déjà dans certains IUFM

Un rapport, des propositions

Décider de lieux d’accueil, formaliser les réunions d’information, faire des efforts de communication, régulariser le dialogue parents-professeurs, développer de la médiation interne… Les propositions contenues dans le rapport n°2006-057 traitant de « La place et le rôle des parents dans l’école » (octobre 2006) par l’Inspection générale de l’Education nationale et l’inspection générale de l’administration de l’Education nationale et de la recherche visent à harmoniser encore davantage la collaboration entre l’école et la famille sans pour autant « encourager la confusion des missions respectives de l’école et de la famille ». Autant de pistes à creuser et de préconisations à mettre en application.

Sommaire Hors-série

Associations des parents d’élèves : un rôle à conforter (1/5) >> >> article

La place des parents dans les instances scolaires (2/5) >> article

Quand l’école implique les familles… (3/5) >> article

Comment restaurer le dialogue ? (4/5) >> article

Comment gérer les parents ‘envahissants’ ? (5/5) >> article

Partagez l'article

Google

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.