L’article de la BBC stipule en outre que 7% des entreprises françaises utilisent désormais l’anglais comme langue principale. Ce qui laisse songeur.
Et les autres, même si elles ne vont pas jusque-là, baignent de toute façon dans cet univers linguistique…
Mais comment ne pas reconnaître en même temps, comme le dit Pierre Kosciusko-Morizet, PDG de Priceminister.com, cité dans l’article, que l’anglais est une base bien pratique pour échanger avec d’autres professionnels du monde entier ?

Le débat reste ouvert !