Suite au rejet massif par le Conseil supérieur de l’Education (CSE) d’un projet de décret regroupant des écoles rurales, le ministère de l’Education nationale a précisé hier lundi 5 février, que le dispositif sera évalué et expérimenté pendant cinq ans. Ainsi, le vote négatif du CSE purement consultatif ne sera pas pris en considération.

Selon Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp-FSU, « ce projet de décret qui veut regrouper des écoles entraîne le risque de diminuer ce nombre d’écoles et de postes ». Pour le ministère, au contraire, « ce décret permettra de sauver des écoles plutôt que d’en fermer car les moyens vont être mis ensemble, par exemple pour des commandes d’outils pédagogiques qui bénéficieront à plusieurs écoles en même temps ».

Source AFP