13% des enseignants reconnaissent des violences envers les élèves dans le Nord

- La majorité déclare avoir été victime de violences

L’IUFM du Nord-Pas-de-Calais, le laboratoire PROFEOR de l’université Lille-III et le Centre de Recherches Sociologiques sur le Droit et les Institutions Pénales ont mené une étude inédite sur la violence scolaire auprès d’une centaine d’enseignants de 31 écoles du Nord. Il ressort que 13 % des enseignants du premier degré reconnaissent être auteurs de violences à l’encontre de leurs élèves.

L’usage de la force peut intervenir dans des situations où un maître sépare brutalement deux écoliers, tire l’élève par les vêtements ou le jette dans un coin. La grande majorité des enseignants reconnaissant utiliser la force (66,7%) déclarent avoir été victimes de violence. Il s’agit en majorité d’homme, âgé et expérimenté.

Les auteurs de l’enquête soulignent le désir de maintenir l’ordre et le rapport de domination de ces enseignants par rapport à leurs élèves. Pour éviter ces situations, l’étude insiste sur l’amélioration de la formation, de l’image de la profession, du recrutement, la réduction du turn-over, et le développement du tutorat entre enseignants.

Source AEF

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.