La littérature en péril

C'est le titre du dernier livre de Tzvetan Todorov. Dans un passionnant débat avec Marc Fumaroli, paru cette semaine dans L'Obs, Tzvetan Todorov explique que l'enseignement de la littérature est aujourd'hui en total échec. Pour preuve, la désertion de la filière littéraire au lycée, menacée de disparition.

Il met en cause directement le formalisme. L’étude des textes est désormais beaucoup trop conceptuelle : on va s’attacher par exemple à « distinguer entre métonymie et synecdoque », sans connaître un mot de textes essentiels comme les Fleurs du mal. Résultat, pour les élèves, la littérature finit par se réduire à un « simple jeu de procédés formels », ce qui donne d’elle une « image appauvrie, étriquée ». Or se désole le philosophe, « la littérature n’est pas un simple jeu de mots ». Pour lui en effet, « elle révèle le monde et nous révèle à nous-mêmes ». Son enseignement est absolument indispensable pour « apprendre à penser en se mettant à la place de tout autre être humain ». Et touche toutes les disciplines.

Peut-on continuer à accepter le délitement de l’enseignement de cette discipline fondamentalement humaine ? Telle est la question, préoccupante, qui revient sans cesse à l’esprit après la lecture de ce texte.

Quant à la réponse, elle reste invariablement non.

Partagez l'article

Google

2 commentaires sur "La littérature en péril"

  1. Simon  15 janvier 2007 à 14 h 40 min

    Ma réponse est également non. On valorise depuis trop longtemps les parcours scientifiques, en les présentant comme les filières d’excellence, sans se soucier du devenir des autres cursus !! Il faut redonner du goût aux filières littéraires sous peine d’extinction !!!Signaler un abus

  2. achille  23 janvier 2007 à 18 h 33 min

    La maladie est plus grave encore ; Todorov décrit un procédé emprunté aux sciences que l’on appliquerait à la littérature, mais il
    faut admettre qu’on l’applique à tous les domaines de l’art . C’est donc la vie même qui est en danger car cela veut dire que l’on nie ce qui est son essence : l’amour.Signaler un abus

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.