Gilles De Robien veut développer la bivalence des professeurs

- Les syndicats majoritairement opposés à cette double qualification

La bivalence des professeurs est inscrite dans la réforme du cahier des charges des instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM). Un arrêté de décembre 2006 prévoit d’inciter les futurs enseignants à passer des « mentions complémentaires » lors du concours du Capes en vue d’enseigner une deuxième matière.

Gilles De Robien souhaite développer cette double qualification, à l’image de ce qui se fait dans d’autres pays européens. Le ministère envisage un décret permettant l’acquisition de mentions complémentaires par la validation des acquis professionnels. Une troisième mesure prévoit l’instauration de Capes bivalents dans des disciplines proches. Enfin, la réforme des obligations de service et des décharges horaires devrait permettre aux chefs d’établissement d’organiser les services en tenant compte des bivalences sur la base du volontariat.

Mais les syndicats apparaissent majoritairement opposé au développement de la bivalence. Le SNES-FSU estime qu’il s’agit d’une déqualification des enseignants. Le SE-UNSA et le SGEN-CFDT fustigent l’approche purement comptable du ministère. Même le SNALC, proche de la majorité gouvernementale, considère la bivalence comme une « mythologie pédagogiste ».

Source Le Monde

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.