La Cour des comptes vient de publier un rapport intitulé « La carte universitaire d’Ile-de-France : une recomposition nécessaire ». L’organisme note que la région représente la première place universitaire d’Europe avec 362 000 étudiants. Mais ce potentiel semble affaibli par un éclatement institutionnel, géographique et académique.

L’Ile-de-France compte 17 universités, réparties sur 182 sites. Cette dispersion engendre des contraintes pour les étudiants et des coûts supplémentaires pour les universités. La Cour des comptes note aussi que le nombre de formations proposées ne cessent d’augmenter alors que le nombre d’étudiants ne progresse que très légèrement. Le rapport souligne l’incapacité du ministère de l’éducation nationale de s’assurer de la cohérence de ces offres de formation.

La Cour estime que l’Etat doit « donner aux universités les moyens de leur autonomie » et s’engager en faveur d’une « recomposition optimale de la carte universitaire régionale ».

Source Le Monde