Alors que la dictée disparaît normalement après le collège, plusieurs grandes écoles ont décidé de rétablir des épreuves d’orthographe dans leur cursus. Le phénomène concernerait particulièrement les écoles d’ingénieurs où un quart des élèves a des problèmes dans l’utilisation de la langue, selon le président de la commission formation de la Conférence des grandes écoles.

Ces exercices révèlent que les règles du participe passé ont volé en éclats, que « le pluriel renforcé » fait de plus en plus son apparition (ex : Ils pensents) et que les étudiants ont tendance à mélanger écrit et oral. Un responsable de formation note que quand ils ne font pas attention, les étudiants écrivent comme ils parlent ou comme ils envoient des SMS.

Pourtant ces étudiants ont souvent obtenu des mentions au baccalauréat mais ils semblent manifester une certaine désinvolture vis-à-vis de l’écrit. Or certaines grandes écoles affirment avoir reçu des plaintes d’entreprises à propos du faible niveau en orthographe des élèves ingénieurs.

Source Le Monde