Le lycée Chateaubriand de Rennes (Ille et Vilaine) a ouvert depuis la rentrée 2006 une classe atypique pour accueillir des élèves en souffrance psychique. Ces jeunes âgés de 15 à 20, bien qu’ayant les capacités à suivre des études – parfois même brillants, étaient tous déscolarisés ou en voie de déscolarisation en raison de phobies scolaires.

Cette classe vise à leur redonner confiance et estime d’eux-mêmes, de renouer avec le lycée ordinaire. L’enseignement fonctionne sans référence à aucun programme, à aucun niveau scolaire et sans note. Les élèves travaillent sur un thème pendant six semaines décliné en sous-thème chaque semaine. En septembre et octobre, ils ont ainsi planché sur le thème de l’identité (recherche d’identité, le rôle, l’Europe et l’identité culturelle…). Chaque élève est par ailleurs suivi par un professeur-référent.

Après chaque cycle de six semaines, le lycée propose à ces élèves d’intégrer une classe ordinaire. A l’issue de la première expérimentation, les huit élèves inscrits ont tous décidé de rejoindre une classe « normale » du lycée Chateaubriand. La proviseure adjointe souhaite que ce type de classe soit intégré dans les lycées ordinaires en conformité avec la loi sur le handicap.

Source : AEF