Le ministre délégué à l’Enseignement supérieur, François Goulard, a annoncé hier lundi 4 décembre 2006, que la moitié des universités hexagonales s’étaient portées volontaires pour expérimenter le nouveau dispositif d’inscription anticipée dès février.

42 des 84 universités françaises, a précisé le ministre, mettront en place le dispositif suivant : le futur étudiant enverra son dossier à l’université de son choix, qui le traitera et proposera à l’étudiant un entretien si elle estime que ce futur étudiant « fait une erreur d’orientation ».

François Goulard a par ailleurs jugé « souhaitable » que soit engagée, lors de la prochaine mandature, toute une série de réformes : augmentation des moyens, hausse des droits d’inscription et des bourses, et modification de la gouvernance des universités.

Source Les Echos