Une soixantaine de parents d’élèves ont occupé simultanément jeudi 16 novembre, quinze écoles dans huit communes du Val-de-Marne (Saint-Maur-des-Fossés, Ormesson, Maisons-Alfort, Bry-sur-Marne, Le Perreux, Santeny, Villecresnes et Boissy-Saint-Léger). L’opération, organisée par la PEEP, vise à demander la mise en place des cours de langues vivantes conformément aux programmes.

La fédération de parents d’élèves affirme que l’académie de Créteil met à disposition seulement 40% des moyens nécessaires à l’enseignement des langues à l’école primaire. L’inspection d’académie reconnaît que seulement 80 % des classes de CE2 bénéficient de cours de langues vivantes. La PEEP ajoute que ces cours ne font que 45 minutes au lieu de l’heure et demie prévue.

L’inspecteur d’académie chargé de l’enseignement primaire estime qu’il s’agit juste d’un problème de transition, le temps que les enseignants puissent assurer eux même ces cours de langue sans passer par des intervenants extérieurs.

Source AFP