Gilles De Robien vient de réagir aux propos de Ségolène Royal sur le temps de travail des enseignants dans une interview au journal Le Parisien. Le ministre estime que « l’urgence n’est pas d’imposer un temps de présence dans les établissements, comme s’il fallait punir les profs ». Il juge néanmoins que le problème actuel porte bien sur le soutien scolaire, rappelant qu’il a créé les programmes personnalisés de réussite éducative en CE1 et en 6e.

Le ministre reconnaît aussi qu’il faudrait dans les établissements scolaires, des bureaux, des équipements informatiques, des lieux pour recevoir les parents et pour préparer les cours.

Ségolène Royal suggérait dans une vidéo pirate diffusée sur Internet que les enseignants puissent travailler 35 heures par semaine dans les collèges. Dans l’enregistrement, la candidate à l’investiture socialiste s’étonnait que les enseignants du secteur public trouvent le temps de faire du soutien scolaire au sein d’organisme privé et pas dans leurs propres établissements pour aider les élèves en difficulté.

Source Le Parisien