« Dans la majorité des cas, le redoublement ne permet pas un rétablissement suffisant », indique une étude conjointe de l’INSEE et du ministère de l’Education nationale sur « les inégalités de réussite à l’école élémentaire », rendue publique hier jeudi 9 novembre 2006. A brève échéance, les élèves replongent. En vingt ans, la proportion d’élèves qui ont redoublé à l’école primaire a été divisée par deux, et celle d’élèves ayant redoublé deux fois plafonne à 1% contre 9% en 1978.

Source Le Figaro