Nicolas Sarkozy recevait les préfets, procureurs généraux, procureurs et recteurs mardi 7 novembre autour du thème « L’Etat, la prévention et la sécurité ». A cette occasion, le ministre de l’intérieur a ouvert le débat sur le rôle de la médecine scolaire dans le dépistage des troubles du comportement.

Le ministre estime ainsi que la médecine scolaire ne doit pas seulement soigner les bobos mais se doit de déceler les souffrances des élèves les plus fragiles et y apporter des réponses. Nicolas Sarkozy veut également combattre l’absentéisme scolaire. Selon lui, les parents sont « complices et non victimes » de l’absentéisme de leurs enfants.

En matière de sécurité dans les établissements scolaires, Dominique De Villepin estime que lorsqu’un jeune rencontre des difficultés ou lorsqu’il est absent en classe, les services sociaux doivent être alertés par les établissements scolaires pour pouvoir réagir au plus vite. Nicolas Sarkozy de son côté invite les procureurs et les magistrats à « travailler main dans la main » sur les problèmes de sécurité. Le ministre de l’Intérieur juge que « la certitude de la sanction est la première prévention ».

Source : AEF