Depuis janvier 2006, la mairie de Landeleau a institué un permis à points, pour sanctionner les élèves les plus turbulents. Il est constitué de cinq point. À chaque infraction dans la cantine, un ou plusieurs points s’envolent. Si l’élève perd une deuxième fois son permis, il est convoqué avec ses parents par le maire; la troisième fois, il s’expose à une exclusion provisoire ou définitive.

La FCPE du Finistère souhaite que le règlement en vigueur soit revu. Ainsi, à sa demande, le préfet du Finistère va procéder à un contrôle de légalité du système de permis à points mis en place par la mairie. Depuis trois ans, la FCPE aurait fait retirer 50 permis à points dans les établissements scolaires ou les cantines en France.

Source AEF