Le ministère de l’Education nationale souhaite engager de nouvelles discussions avec les organisations syndicales du premier degré sur le statut des directeurs d’école. Gilles de Robien se dit prêt à de nouvelles concertations destinées à examiner et améliorer la situation des personnels de direction, conformément au protocole d’accord signé début 2006.

Cet accord devait mettre fin à la grève administrative des directeurs d’écoles qui durait depuis six ans. L’accord prévoyait la reconnaissance des difficultés de la fonction de directeur d’école, l’augmentation de l’indemnité de sujétion spéciale et la création de 50 000 emplois vie scolaire pour aider les directeurs dans leurs tâches administratives.

Mais la colère des directeurs ne semble pas être retombée, le ministère affirme vouloir passer à une seconde étape du dialogue portant sur les conditions de travail, le statut de directeur d’écoles et le fonctionnement général des établissements. Le SE-UNSA et le SNUIPP-FSU, les deux principaux syndicats de personnels de direction s’interrogent sur cette seconde étape, notamment sur les mesures budgétaires prévues.

Source AEF