Le sociologue Marco Oberti revient sur le débat concernant la réforme de la sectorisation scolaire. L’auteur du livre L’Ecole dans la ville (Presses de Sciences Po) estime que la carte scolaire actuelle ne garantit plus la mixité. Il souligne même qu’elle ne s’applique pas de façon équitable en enfermant les catégories les plus précaires dans certains secteurs alors que les classes supérieures font leur choix.

Selon le sociologue, il faut revoir le découpage des secteurs, l’appliquer au secteur privé sous contrat et surtout garantir la même offre dans tous les collèges. Il s’agit d’offrir aux parents une qualité scolaire équivalente en termes d’offre, de diversité et de performance dans tous les établissements. Cela passe par des offres d’options attractives afin de retenir les meilleurs élèves.

Pour Marco Oberti, les efforts destinés aux établissements en grande difficulté ne favorisent pas non plus la mixité. Selon lui, il faudrait associer la lutte contre l’échec scolaire au maintien d’une offre diversifiée et attractive.

Source Le Monde