Dans une interview à La Croix du 4 octobre, Gilles de Robien annonce son intention de « passer les programmes scolaires au crible du socle commun », notamment les programmes de grammaire. Le ministre juge ces programmes « complexes à force de subtilités » qu’ils en deviennent « incompréhensibles ». Il ajoute que « certains manuels scolaires en rajoutent encore dans la complexité ».

Gilles de Robien a ainsi demandé à un linguiste, le professeur Bentolila, de lui remettre ses propositions le 15 novembre. Le ministre affirme qu’il ne s’agit pas « d’effectuer un retour en arrière mais d’engager une réforme pragmatique ». Le ministre de l’éducation souhaiterait aussi des « simplifications de bon sens » en matière d’orthographe.

Un groupe de travail devrait aussi être instauré à la Sorbonne en vue de certains allégements ou simplifications des programmes scolaires du socle commun de connaissances.

Source : AFP