Gilles de Robien a demandé jeudi 28 septembre 2006 à l’IGEN de vérifier l’application de ses directives sur l’apprentissage de la lecture. Ces dernières interdisent les méthodes globales et mixtes et imposent la méthode syllabique.

En effet, « dans une note au Doyen de l’Inspection générale de l’Education nationale, le ministre de l’Education nationale demande à l’Inspection générale de l’Education nationale de vérifier que la disposition centrale de l’arrêté du 24 mars 2006 sur l’apprentissage de la lecture est bien appliquée dans toutes les classes de cours préparatoire », a annoncé le ministère dans un communiqué.

L’IGEN devra ensuite « rendre compte au ministre pour le 30 octobre 2006 ». En théorie, un enseignant qui n’applique pas ce texte peut être sanctionné, selon le ministère.

Source  : education.gouv.fr