Vives réactions des syndicats suite à l’annonce du projet de budget 2007

- Pour la FSU, ''les fonctionnaires sont considérés comme des variables d'ajustement budgétaire''

Selon Administration et Intendance, le projet de loi de finances 2007, présenté mercredi 27 septembre 2006, « déstabilise l’action des services publics ». Le syndicat dénonce la disparition en 4 ans de près de 2 600 postes de personnels ATOS (personnels administratifs, techniciens, ouvriers et de service), dont 400 postes au projet de budget 2007.

« L’éducation ne fait pas partie des priorités gouvernementales », constate pour sa part la FSU. En effet, « le gouvernement vient d’adopter un projet de budget qui confirme une réduction des moyens des services publics, avec notamment la suppression nette de 15 019 emplois de fonctionnaires, dont plus de 7 000 dans l’éducation ». « Ces suppressions manifestent clairement que les fonctionnaires sont considérés d’abord comme des variables d’ajustement budgétaire », dénonce le syndicat.

« L’Education nationale [est] saignée à blanc », réagit de son côté le SE-UNSA. Pour le syndicat, présenter ce projet de budget comme une « accentuation de la lutte pour l’égalité des chances » relève de « l’escroquerie intellectuelle ».

Source AEF

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.