Lors d’un déplacement à Yerville (Seine-Maritime) dans un des « internats pour la réussite éducative », Gilles de Robien a confirmé que les IUFM seront bientôt intégrés aux universités. Mais la réforme ne sera pas que structurelle, le ministre entend aussi s’attaquer à la formation proprement dite des enseignants.

Gilles de Robien veut s’inspirer de modèles existants à l’étranger. Il a ainsi constaté qu’en Autriche ou en Suède, les enseignants sont envoyés beaucoup plus tôt sur le terrain. Ce qui permet aux étudiants de se rendre compte de la réalité du travail dès le début de leur formation.

L’enseignement d’une deuxième matière est aussi à l’étude. Le ministre estime que la maîtrise d’une langue étrangère et une connaissance approfondie des technologies de l’information et de la communication sont une nécessité.

Source : AEF