Manuels scolaires : évaluation et critères de choix

Agrégé d’histoire, François Muller est l’auteur du « Manuel de survie à l’usage des débutants ». Il explique comment évaluer et choisir un manuel.

Pourquoi procéder à une évaluation des manuels ?


 


Le manuel constitue l’un des instruments professionnels de l’enseignant. Celui-ci, comme n’importe quel spécialiste, doit veiller à ce que son outil soit toujours opérationnel et d’actualité. Il arrive que le manuel, en tant que source documentaire, se révèle dépassé, ne convienne plus à la situation ou au public auquel il est destiné. Comme tout autre matériel, il doit donc être renouvelé.


 


A quelle fréquence ?


 


Le manuel est un écrit et, en tant que tel, son espérance de vie est relativement longue. Tant qu’aucune réforme ne vient bouleverser les programmes et rendre les livres obsolètes, il peut être utilisé pendant une dizaine d’années. Mais il est difficile d’être précis dans la mesure où d’autres facteurs entrent en ligne de compte. Renouveler les manuels représente en effet une opération financière extrêmement lourde pour les collectivités locales quand il s’agit des collèges, ou pour les familles si l’on évoque les lycées.


 


Quelles sont les qualités indispensables pour faire un bon manuel ?


 


Avant d’appartenir à l’enseignant, le manuel est un vade-mecum que l’élève doit s’approprier. Accessibilité, lisibilité, niveau de langage, présentation accrocheuse… tous ces éléments sont d’autant plus important que le livre doit désormais faire face à une concurrence abondante : revues, cederoms, sites web… Un bon manuel, c’est un ouvrage que l’élève peut pratiquement consulter sans la moindre aide extérieure. C’est un livre qui doit pouvoir être ouvert à n’importe quelle page, pour pratiquer des tests d’auto évaluation, apprendre des petites choses… Or, dans ce domaine, on bute souvent sur le même obstacle : les manuels sont souvent trop élaborés, trop compliqués dans leur volontés de synthétiser. Si l’on prend l’exemple de l’histoire, résumer le Moyen-âge en une page impose de condenser d’une façon qui rend les textes difficiles à appréhender par les élèves !


 


Finalement, comment faire son choix au milieu de toute l’offre de publication ?


 


Il existe une grille d’évaluation, élaborée lors d’une formation par deux enseignants il y a une dizaine d’années, et que j’ai reprise en la modifiant légèrement. Extrêmement détaillée, elle permet d’attribuer des notes aux ouvrages en fonction de critères objectifs précis, tels que savoirs scientifiques, didactique, pédagogie, facilité d’utilisation… Il me semble intéressant que chaque enseignant s’en serve une fois, pour étudier en profondeur ce qu’est réellement un manuel. Mais il me semble tout aussi important de ne plus l’utiliser ensuite, et de se fier à son expérience pour relever ce qui paraît utile et important. Car il n’y a pas de manuel universellement bon ou mauvais. Chaque enseignant doit donc s’assurer de l’adéquation entre l’ouvrage et sa personnalité, ses méthodes, ses objectifs… Ensuite, il vérifiera que le manuel s’inscrit bien dans le cadre défini par les programmes disciplinaires et les objectifs de l’école, ce qui n’est pas toujours le cas. Enfin, maintenant que nous nous inscrivons dans la démarche du socle commun, le manuel doit aider l’enseignant et l’élève à identifier les éléments patrimoniaux indispensables à ce socle.


 


 


Propos recueillis par Patrick Lallemant

Que faire si l’on est contraint de travailler avec un manuel que l’on juge inadadapté ?

Ce ne doit pas être un problème. Le manuel n’est pas tout. Il n’est qu’un outil pédagogique parmi d’autres. Même dépassé, il peut être utilisé, confronté à d’autres instruments plus modernes, tels que la presse ou Internet. Il suffit à l’enseignant d’en signaler les aspects légèrement périmés aux élèves et à en chercher l’actualisation sur le Net, en bibliothèque, etc.

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.