La création de postes d' »enseignants référents », mesure phare de la réforme Robien, rencontre un obstacle de taille. En effet, un quart des 1 000 enseignants appelés à venir renforcer les 249 collèges labellisés « Ambition réussite » manque toujours à l’appel.

Pour trouver 1 000 enseignants à affecter sur ces postes, le ministère a dégagé 18 000 heures en ponctionnant une demi-heure de cours sur les classes de quatrième de tous les collèges du territoire. Parmi les 750 enseignants déjà recrutés, la moitié serait composée d’instituteurs.

Les académies d’Aix-Marseille, du Nord et de Créteil-Versailles, qui comptent chacune plus de 20 collèges Ambition réussite, ont le plus de difficultés à recruter. Pour Gilles Moindrot, secrétaire général du Snuipp, « C’est une opération de sapeurs-pompiers. En rien une opération éducative de fond ».

Source Libération