Les entretiens individuels des familles sans papiers ayant un enfant scolarisé ont commencé lundi 3 juillet dans les préfectures. L’avocat Arno Klarsfeld, chargé d’harmoniser les décisions préfectorales, estime que « la quasi-totalité des enfants vont voir leur situation régularisée » à cette occasion.

Pour obtenir une régularisation, l’enfant doit être né en France ou arrivé sur le territoire avant l’âge de 13 ans, être scolarisé depuis septembre 2005 et avoir l’un des parents vivant en France depuis au moins deux ans.

Le médiateur rappelle toutefois que l’Etat ne peut pas régulariser tous les parents des enfants sans papiers scolarisés. Cela reviendrait à dire que tout le monde peut rentrer en France avec un enfant, le scolariser (puisque l’inscription à l’école est un droit pour tous les enfants) et se voir régulariser.

Source Le monde