La directrice de l’Ecole normale supérieure Monique Canto-Sperber publie une tribune dans le journal Le Monde intitulé Du 9-3 à Normal Sup’ : c’est possible. Elle promet que d’ici quelques années, l’ENS accueillera des élèves de toutes origines sociales sans filière d’accès réservée, sans quota ni discrimination positive.

Un accord vient d’être conclu pour envoyer une cinquantaine d’élèves de l’ENS, volontaires et bénévoles, dans cinq lycées de banlieue parisienne et dans cinq lycées de province. Ils seront chargés de diffuser le goût du savoir et l’enthousiasme pour les études. Il s’agit d’améliorer l’information sur ces filières d’élites afin de susciter des vocations chez des élèves qui pensent que ces voies leur sont interdites.

Selon Monique Canto-Sperber il faut briser l’autocensure par laquelle l’élève s’interdit de s’approprier ce qui est pourtant possible pour lui. Ces tuteurs suivront les élèves les plus prometteurs, les aideront à s’inscrire en classes préparatoires pour qu’ils aient une chance de réussir les concours de l’Ecole Normale Supérieure.

Source Le Monde