Cette initiative, déjà expérimentée cette année dans quelques classes, a pour objectif, précise le ministre de « lutter contre les actes d’imprudence, les dégradations, les incivilités ». Mais ne demande-t-on pas trop à l’école ? Education alimentaire, éducation à l’environnement, éducation des parents, éducation ferroviaire… L’école a-t-elle vocation à remplir toutes ces missions ?