Christian Nique, recteur de Montpellier souhaite que son académie soit sans tabac. « Jusqu’à présent, l’objectif affiché était de diminuer très sensiblement la consommation de tabac dans les établissements scolaires. Là, l’objectif est clair : que l’académie de Montpellier soit une ‘académie totalement sans tabac’ pour la rentrée 2006, dans les établissements comme dans les services administratifs », a déclaré Christian Nique. Conscient des difficultés de mise en œuvre, il estime avoir « une responsabilité ».

« Il n’y a que l’Education nationale qui puisse contribuer à une solide prévention », a-t-il affirmé. Selon le recteur, le nombre de lycées sans tabac est de 50% dans l’académie, pour une moyenne nationale qui atteint 30%. Toutefois, pour parvenir à ses fins, il réfute toute idée d’aménagement de fumoirs ou de paiement de patchs aux fumeurs pour les aider à décrocher. Pour Patrick Toledano, secrétaire académique du SNUIPP-FSU, déclarer l’ « académie sans tabac » est une « formule choc ». « C’est impossible à faire. »

Source AEF