Professionnalisation précoce des jeunes

- Les enseignants et les syndicats s’alarment

Des enseignants et des syndicats de l’éducation se sont inquiétés samedi 10 juin 2006, lors des premiers « Etats généraux de la jeunesse », de la tendance à vouloir professionnaliser de plus en plus tôt la formation des adolescents. « A la rentrée 2006, les élèves de troisième auront trois heures hebdomadaires de découverte professionnelle, qui pourront aller jusqu’à six heures, avec un stage en entreprise. Il y a une obsession du travail », s’inquiète Catherine, enseignante dans un collège parisien.

En effet, les enseignants se disent préoccupés par l’apprentissage dès 14 ans et une « volonté d’éjecter de plus en plus tôt les élèves en difficulté ». Régine Charles, enseignante en histoire-géographie au collège Jean-Jaurès de Villepinte (Seine-Saint-Denis), dresse un constat plus alarmant. « Dans les établissements difficiles, la découverte professionnelle devient la seule option, on ne fait plus de latin et les heures utilisées pour les métiers font sauter des heures d’anglais LV1 (première langue) », déplore-t-elle.

Le piège de sortir trop tôt du système scolaire, selon des syndicats, serait de « ne plus pouvoir reprendre des études » et surtout, « d’être enfermé dans une formation très spécialisée qui débouche sur un emploi, mais qui peut s’avérer inutile ensuite car le secteur choisi ne recrute plus ».

Source AFP

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.