La Direction de l’évaluation et de la prospective (DEP) publie une enquête sur les professeurs des écoles. Selon ces statistiques, 94% des enseignants de maternelle et 76 % des enseignants en primaire sont des femmes. En revanche, la fonction de directeurs d’écoles (qui concerne un enseignant de premier degré sur cinq) attire majoritairement les hommes.

La DEP constate que le niveau de diplôme des enseignants du premier degré ne varie pas par rapport à 2004 : 25% possèdent le bac, 18% un diplôme bac+2, 40% une licence et 16% un diplôme supérieur à bac+3. Ces enseignants déclarent avoir un passé scolaire « de bons élèves » à 54% et de « très bons élèves » à 18%.

Interrogés sur les programmes du concours de recrutement des professeurs des écoles, les enseignants du premier degré émettent des avis partagés. Ainsi 41% d’entre eux estiment que les connaissances et compétences à acquérir ne sont pas en phase avec le métier. La formation à l’IUFM est même sévèrement critiquée puisque les enseignants la qualifient « d’insuffisante ou très insuffisante ».

Les enseignants pointent en priorité le manque de conseils pour gérer les situations difficiles, le manque d’échanges avec les enseignants en poste et le manque d’analyses de pratique professionnelle.

Sources ftp://trf.education.gouv.fr/, AEF