Les cours ont repris, lundi 29 mai, après quatre semaines de grève au collège République de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Toutefois, l’enthousiasme des enseignants n’était pas au rendez-vous. La grève n’a pas permis aux enseignants d’obtenir satisfaction sur toutes leurs revendications.

A l’issue de deux rencontres au ministère et de six à l’inspection académique, les grévistes ont gagné un cinquième poste d’enseignant référent, un quatrième conseiller principal d’éducation et le maintien des deux classes de troisième d’insertion. En revanche, l’inspection d’académie n’a pas fléchi concernant la diminution des effectifs par classe à 18 élèves.

L’éducation nationale reconnaît que le gros problème provient de la taille de l’établissement. Un nouveau plan de sectorisation devrait à l’avenir diminuer le nombre d’élèves affecté à ce collège. Les enseignants envisagent désormais de continuer le combat « par d’autres moyens ».

Source Le Monde