Polémique autour des enseignants déchargés de cours

- Suite à la publication d’un rapport

Un rapport sur les décharges de cours chiffre le coût de cette pratique à 1,65 milliard d’euros par an. Commandé en janvier aux Inspections de l’Education nationale et des Finances, il porte essentiellement sur les professeurs de lycées et de collèges. Il affirme que 6% du potentiel enseignant est ainsi « perdu ». Le rapport fait référence aux décharges syndicales (équivalent de 1.435 postes) ou aux décharges horaires pour situations particulières.

Il propose de revoir le système des décharges, de les utiliser autrement et surtout de les plafonner à hauteur de la moitié de l’horaire réglementaire des enseignants concernés. En mars 2005, un rapport de la Cour des comptes faisait déjà le même constat. Il signalait 97.000 enseignants (primaire compris), soit l’équivalent de 32.000 postes (sur 665.000) n’exerçant pas devant une classe mais étant employés par l’Education nationale.

Le principal syndicat du second degré, le Snes-FSU, s’inquiète de cette « chasse aux économies ». « Il s’agit non seulement de porter atteinte aux droits acquis mais de remettre en cause la qualité de la pédagogie », a déclaré son secrétaire général Bernard Boisseau.

Source AFP

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.