Yves Rollin, secrétaire nationale d’Education & Avenir analyse l’absentéisme scolaire. Selon lui, les raisons de l’absentéisme sont liées à la capacité du système à intégrer des jeunes que leurs conditions de vie sur le plan économique ou (et) familial rend réfractaires aux apports de l’école. Il préconise un travail d’approche individualisé en fonction des causes des absences.

L’auteur distingue ainsi l’absentéisme lourd pour raisons de santé, pour raisons de délinquances et pour raisons économiques. Il met en exergue la question de l’ennui de l’élève à l’école. Il note aussi que les absentéistes devraient être davantage considérés par l’institution et aidés pour leur réintégration.

Parmi les éléments bénéfiques pour lutter contre l’absentéisme, Yves Rollin cite la mise en place relations de confiance avec un adulte, l’investissement parental dans la surveillance des devoirs, le suivi personnalisé des grands absents ou encore le dépistage précoce dès le primaire des absences non justifiées et retards systématiques.

Source Education & Devenir