« Sur proposition du Premier ministre et après avoir entendu les présidents des groupes parlementaires et les responsables de la majorité, le président de la République a décidé de remplacer l’article 8 de la loi sur l’égalité des chances [qui crée le CPE] par un dispositif en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes en difficulté », indique l’Élysée dans un communiqué diffusé aujourd’hui lundi 10 avril 2006.

Peu après, dans une brève allocution à Matignon, le Premier ministre a évoqué son remplacement par « des mesures en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes les plus en difficulté ». « Les conditions nécessaires de confiance et de sérénité ne sont réunies ni du côté des jeunes, ni du côté des entreprises pour permettre l’application » du CPE, a souligné Dominique de Villepin.

Dans la foulée, le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, a annoncé le dépôt ce lundi de la proposition de loi remplaçant le CPE.

Sources elysee.fr , AFP