Le Haut conseil de l’éducation (HCE) vient de rendre son avis sur le socle commun de connaissances. Les membres du Conseil estiment que ce socle « doit être ambitieux, assurer une formation de qualité, et non proposer un enseignement au rabais », car il concerne des jeunes de 16 ans au plus.

Le HCE insiste sur le lien entre la définition du socle et son évaluation. Il préconise la définition de paliers dans la maîtrise du socle. Le premier palier est celui de l’acquisition des fondamentaux (lecture, écriture, calcul). Le texte précisera le niveau attendu à chaque palier. Entre deux paliers, il faudra respecter les différences dans le rythme d’apprentissage des élèves. Plusieurs fois par an aura lieu un repérage précis des acquis et des difficultés, permettant d’organiser un soutien efficace, fondé sur les besoins, sans filière de relégation.

Le HCE prône également la rénovation du brevet, qui devrait notamment permettre l’évaluation du socle.

Source : AEF