Le ministre de l’Education nationale et le ministre délégué à l’Enseignement supérieur ont reçu les organisations étudiantes lundi 20 mars pour faire le point sur la crise du CPE. Gilles de Robien et François Goulard espèrent ainsi rétablir le dialogue avec les étudiants.

Mais l’UNEF, le principal syndicat étudiant, et la Confédération étudiante, ont décliné l’invitation. Les deux organisations exigent le retrait du Contrat Première Embauche avant toute négociation. En revanche la FAGE a décidé de s’y rendre, mais précise que ce sera pour la dernière fois et exige d’être entendue par Matignon. De son côté, l’UNI (favorable au CPE) salue « cette volonté d’ouverture et de dialogue ».

Lors d’un point de presse à l’Elysée, Jacques Chirac a de nouveau appelé au dialogue pour « permettre d’améliorer le Contrat Première Embauche ». Le Chef de l’Etat dit faire confiance « à l’esprit de responsabilité » des partenaires sociaux et des représentants des jeunes pour s’engager sur cette voie.

Source : AFP, AEF