Hélène Waysbord :  »S’il te plaît, fais-moi un livre! »

Pour la deuxième année consécutive, le Salon du Livre de Paris (17 au 22 mars 2006) expose les lauréats du concours  « Faites des livres ! »1. La responsable du concours, Hélène Waysbord, inspecteur général honoraire en charge de la mission « Le livre à l’école »2, revient sur l’édition 2005-2006.

Comment résumeriez-vous les objectifs pédagogiques du concours « Faites des livres ! »?

Depuis trois ans maintenant, le projet adopte une approche concrète et sensible pour redonner de la chair à l’acte de lecture. Car qu’est-ce que lire ? Découvrir un texte bien sûr, mais un texte porté par une matérialité, un format, des couleurs, une typographie qui orientent et font sens. Cette démarche est importante pour des enfants en difficulté, que la culture familiale ne porte pas vers la lecture : elle peut leur servir de porte d’entrée à l’univers du livre.

Finalement, l’enjeu est-il d’amener les enfants à la lecture ou à la création ?

Les deux ! Réaliser un livre engage une sensibilité et une imagination qui sont déjà acte de lecture, car la lecture est création ! Il faut en effet donner beaucoup de soi-même pour faire naître des images, des réalités empruntées à des univers souvent bien différents de ceux des élèves lecteurs. Et en créant, certains jeunes se découvrent des talents cachés, s’initient aux aspects intellectuels mais aussi techniques de la culture. Le concours vise aussi cet objectif : introduire la dimension artisanale et technique de la culture.

En pratique, comment les enseignants mènent-ils ce projet ?

La participation au concours s’insère dans une démarche d’apprentissage. Guidées par un dossier pédagogique, des équipes souvent multidisciplinaires – documentalistes, enseignants d’histoire, français, arts plastiques… – profitent de formules pédagogiques tels les « itinéraires de découverte3″au collège et les projets pluridisciplinaires en lycée professionnel4. Ce cadre permet l’intervention de professionnels venus de l’extérieur. Le travail devient alors pleinement collaboratif avec une belle ouverture artistique. A partir de là, le projet se met en place sur des séquences allant d’une douzaine d’heures à beaucoup plus !

Selon vous, quels bénéfices les élèves tirent-ils de leur participation à « Faites des livres ! »?

D’emblée, la première session a révélé une caractéristique qui se confirme depuis : la réussite des élèves en difficulté. Je pense aux établissements EREA5 ou encore aux classes de primo-arrivants où des enfants, ne maîtrisant pas la langue française, réalisent des ouvrages magnifiques. L’an dernier, le premier prix a ainsi récompensé Le rêve d’Aziz, un livre magnifique conçu par sept élèves d’une UPI6. Imaginez aussi la joie de jeunes handicapés recevant leur récompense sur le Salon du livre et la fierté des élèves d’un lycée professionnel présentant leur émouvant témoignage Métal sentimental ! Il faut aussi souligner l’engagement que représente leur participation et la reconnaissance capitale de leur travail par l’édition de trois ouvrages par Larousse7 en partenariat avec le CNDP.

Qu’avez-vous pensé de la production de cette année, sur le thème « langue française passion, langue de dialogue » ?

Parmi la cinquantaine d’établissements participants, les collèges se sont signalés par leur présence et la qualité de leur travail. Le jury a pu apprécier des Abécédaires magnifiques – consacrés aux animaux, à un pays, un métier… – ou encore des récits intimes racontés par des enfants d’origine étrangère. Autant dire que, même si des ouvrages d’excellence se distinguaient, nous avons eu une extrême difficulté à départager les productions ! D’année en année, je reste touchée par le soin apporté, la créativité linguistique et graphique, la qualité qui s’affirme. A travers le concours, il semble que la problématique du livre à l’école s’installe vraiment.


 


Propos recueillis par Cécile Desbois


 


(1) Depuis trois ans, le concours « Faites des Livres « , conduit en partenariat avec la DESCO et le CNDP, propose aux classes de collège et de lycée professionnel, de redécouvrir par expérience, l’univers du livre en réalisant un ouvrage à la fois, collectif et personnel. Le concours est clos cette année mais les informations restent disponibles sur le site du CNDP, département Arts et culture.
(2) Mission du ministère de l’Education nationale et de la Recherche, le Livre à l’École souhaite réaffirmer la présence et le rôle du livre au sein de l’école à travers plusieurs objectifs : susciter le goût de la lecture – et par là jouer un rôle dans la prévention de l’illettrisme -, valoriser les travaux des lycées professionnels et lutter contre le handicap sous toutes ses formes.
(3) Les IDD (Itinéraires de découverte) sont des temps d’enseignement multidisciplinaire destinés à une meilleure appropriation des programmes. Toutes les informations sur le site Eduscol
(4) Projets pluridisciplinaires à caractère professionnel (PPCP). Toutes les informations sur le site Savoirs CDI.
(5) Etablissements régionaux d’enseignement adapté.
(6) Les UPI (Unités pédagogiques d’intégration) accueillent des enfants et adolescents qui peuvent tirer profit, en milieu scolaire ordinaire d’une scolarité adaptée à leur âge et à leurs capacités, à la nature et à l’importance de leurs difficultés. Cf. Le texte officiel sur le site du Ministère de l’éducation et de la recherche. 
(7) Depuis la deuxième édition du concours, trois ouvrages sont sélectionnés puis édités par les éditions Larousse. Le jury de « Faites des livres » s’est réuni du 13 au 15 mars 2006. Le palmarès de cette année retient une dizaine d’ouvrages exposés sur le Salon du livre de Paris 2006.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.