Robien : l’abandon des méthodes globales n’est pas une révolution

- C’est ce qu’il a déclaré en ouverture du congrès de l’ONL

« La maîtrise de la langue française est la première mission de l’école, sans elle tout s’écroule », a déclaré Gilles de Robien, ministre de l’Education nationale, hier mercredi 8 mars 2006 à l’ouverture du congrès de l’ONL (Observatoire national de la lecture). « C’est pour cette raison que j’ai pris la décision d’abandonner les méthodes globale et semi-globale d’apprentissage de la lecture », a-t-il affirmé. « Il ne s’agit ni d’une révolution, ni d’une querelle idéologique. »

Aussi, pour appliquer cette décision, le ministre a demandé au président de l’ONL de lui remettre d’ici la fin du mois d’avril une grille de lecture des manuels en circulation pour les comparer. Il entend également par ce geste, permettre aux « parents et enseignants de se retrouver dans la multitude de manuels de lecture existants ».

Source AEF

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.