Non à la présence d’un policier référent. Telle est la décision des conseils d’administration des deux collèges de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), sélectionnés pour expérimenter un « protocole départemental visant à renforcer la sécurité dans les établissements scolaires ». Ils se sont prononcés contre ce système à une large majorité, a annoncé aujourd’hui, mercredi 1er mars la mairie dans un communiqué.

Le maire PS de Clichy, Gilles Catoire, a vu dans ces décisions « une réponse de l’ensemble de la communauté éducative (…) au manque de concertation » sur la mise en place du protocole sur la sécurité et le policier référent. Les principaux syndicats d’enseignants ont déjà manifesté leur opposition à l’installation à demeure d’un policier référent dans les collèges.

Source AFP