Dans un entretien publié mercredi 22 février dans Le Figaro, Nicolas Sarkozy expose une série de mesures destinées à lutter « contre l’échec scolaire » qu’il présente devant la convention éducation de l’UMP.

Le président du parti majoritaire se prononce ainsi pour un recentrage de la politique d’éducation prioritaire sur les élèves prioritaires : « la lutte contre l’échec scolaire n’est pas une affaire de zone, mais une affaire d’individu », dit-il. Selon lui, le zonage actuel ne fait qu’accentuer la ségrégation.

Nicolas Sarkozy souhaite aussi renforcer l’autonomie des établissements, que chacun puisse jouir « librement » de 20 % de son budget contre 3 % aujourd’hui. Il préconise aussi « la suppression à terme de la carte scolaire », prônant le « libre choix ». Enfin, Nicolas Sarkozy veut revaloriser le métier de professeur en proposant des « rémunérations différenciées » : « celui qui fait le plus d’heures, qui va au contact des élèves les plus difficiles doit être mieux payé », précise-t-il.

Source Le Figaro