Un musée à la gloire des enseignants

Depuis trois décennies, Leo Pauls, titulaire d’une chaire à l’Université d’Emporia, au Kansas, se consacre à la formation des maîtres. Il est aujourd’hui président d’un musée en l’honneur de la profession.

Emporia, 28.000 habitants, petite ville du Kansas, est renommée pour la passion qu’elle nourrit à l’égard de la profession enseignante. Et il n’est pas surprenant d’y trouver, en plein centre-ville, un bâtiment consacré à la gloire du corps professoral : le « National Teachers Hall of Fame1« . Leo Pauls, le nouveau président de l’institution, précise que le but du NTHF est d’« offrir une reconnaissance aux enseignants remarquables et les valoriser de manière permanente ».

Créé en 1989, le NTHF, « reconnu par le Congrès américain et les administrations » et adoubé par Bill Clinton en 1993, a pour objet d’attirer l’attention du public sur les éducateurs, de préserver et de promouvoir l’enseignement et, pourquoi pas, de susciter des vocations. A côté d’un centre de ressources pour professionnels de l’éducation, le NTHF abrite un musée qui leur est dédié : anciennes tables d’écoliers, manuels d’époque côtoient une exposition expliquant l’histoire de la leçon de ses débuts à aujourd’hui. Et s’essaie même à un peu de prospective pour imaginer ce que pourrait être le futur de la pédagogie.

Un ‘Oscar’ de l’enseignement

Chaque année, le programme de reconnaissance créé en 1992 par l’association distingue, au plan national, cinq enseignants jusqu’au douzième grade2. Ceux que l’on nomme les inductees3 sont choisis en fonction de leur dévouement à leur métier et reçoivent, lors de la cérémonie de remise des prix, une plaque à leur nom, apposée à la fois dans leur école et dans le Hall of Fame. A cette récompense honorifique, s’ajoutent, entre autres, une bourse d’un montant de 1.000 dollars accordée à un élève du district scolaire et 1.000 dollars de matériels pour leur école. Ces professeurs mis sous les feux de la rampe sont à la fois « surpris et humbles devant cette reconnaissance », précise Leo Pauls.

Pour Leo, valoriser la profession est une nécessité : « plus une société reconnaît le travail de ses enseignants, meilleure elle est ». Ce besoin est, selon lui, à mettre en parallèle avec l’évolution des relations avec les parents d’élèves, qui « ne soutiennent plus les professeurs comme ils ont pu le faire dans le passé ».

Une vocation qui ne s’émousse pas

Il n’est pas surprenant de retrouver Leo Pauls à la tête du NTHF, lui qui a consacré sa vie à l’enseignement autant qu’aux enseignants. « J’ai toujours voulu être professeur et ce, depuis le lycée ». Après avoir obtenu son Bachelor of Science4 en 1962, il débute sa carrière à Hutchinson (Kansas) en classe de 6ème, 7ème et 8ème grade5. Son doctorat en poche (1971), il intègre l’université d’Emporia au sein du département de la « prime jeunesse et l’éducation élémentaire ». Là, il se consacre à la formation des futurs enseignants.

Parallèlement, il intègre en 1999, en qualité de directeur exécutif, le « Renaissance Group », consortium regroupant plus de 30 universités à travers le pays et dont le but est de contribuer à l’amélioration de la formation des professeurs. Elu le 1er juillet 2005 à la présidence du Hall of Fame, il indique les ambitions de son mandat : apporter au NTHF « une plus grande visibilité et une base financière plus solide ». Et quand on lui demande en quoi cette initiative est bénéfique au corps enseignant, la réponse fuse : « cette reconnaissance les aide à se sentir mieux et à mieux faire leur travail ».


 


Stéphane Hérès


 


(1) www.nthf.org


(2) C’est-à-dire de la crèche, jusqu’à l’équivalent du bac.


(3) Lauréats


(4) Le Bachelor Degree correspond, peu ou prou, à la licence française


(5) Ces grades correspondent approximativement aux classes de la 6ème à la 4ème en France.

Leo Pauls en 5 dates

1962 : Obtention du Bachelor of Science
1971 : Rejoint l’Université d’Emporia
1989 : Création du National Teachers Hall of Fame
1992 : Lancement du programme de reconnaissance des enseignants
2005 : Election à la présidence du Hall of Fame

Partagez l'article

Google

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.