Certaines sont uniquement destinées aux enseignants du premier degré, d’autres à ceux du secondaire. D’autres, enfin, leur sont communes.

Dans le premier degré

Les instituteurs et professeurs des écoles qui assurent la fonction de directeur de leur école perçoivent une indemnité de charge administrative de 925,44 €*, majorée de 20% lorsque l’école est située en Zep (Zone d’éducation prioritaire).

Les maîtres formateurs, chargés d’assurer le tutorat des nouveaux enseignants perçoivent à ce titre une indemnité de fonction de 601,32 € pour les instituteurs et de 806,16 € pour les Professeurs des écoles (PE).

Dans le secondaire

Tous les enseignants du second degré perçoivent systématiquement la part fixe d’une indemnité dite de suivi et d’orientation des élèves (ISOE), fixée pour cette année à 1159,08 €.

Les enseignants exerçant la fonction de professeur principal perçoivent en sus la part modulable de cette ISOE. Son montant varie selon les classes : de 865,56 € (pour les classes de 1ère et terminale des lycées d’enseignement général et technique et les autres classes des lycées professionnels) à 1362 € (pour les classes de 2nde des lycées d’enseignement général et technique ainsi que pour les 3ème des collèges et des lycées professionnels).

Les chefs d’établissement bénéficient d’une Indemnité de responsabilité de direction allant de 1072,33 à 1990,22 €, selon la catégorie du collège ou du lycée. Ils perçoivent également, ainsi que leurs adjoints, une Indemnité de sujétions spéciales comprise entre 2748,96 et 4670,89 €. Certains personnels de direction exerçant en Zep ou en zone sensible peuvent bénéficier d’une seconde ISS de 1102,56 €.

Primes et indemnités communes

Qu’ils exercent dans le primaire ou dans le secondaire, les enseignants affectés dans un établissement situé en Zep se voient attribuer une Indemnité de Sujétions Spéciales Zone d’Education Prioritaire (ISSZEP). Son montant s’élève à 1116,96 €.

Les enseignants qui interviennent dans des classes ou des écoles spécialisées : Segpa (Section d’enseignement général et professionnel adapté), ERPD (Ecole régionale du premier degré), Erea (Etablissement régional d’enseignement adapté), UPR (Unité pédagogique régionale)… voient leur rémunération de base augmentée de 1506,60 €. Les chefs de ces établissements bénéficient en outre d’une indemnité de responsabilité de direction de 1086,36 € ainsi que d’une Indemnité de sujétions spéciales de 2784,72€, également accordée aux directeurs adjoints de Segpa.

L’indemnité allouée aux Titulaires en zone de remplacement (TZR)** est, en revanche, plus difficile à chiffrer précisément. Non imposable, cette Indemnité de sujétion spéciale de remplacement (ISSR) varie en effet avec la distance entre l’établissement d’affectation administrative et celui où intervient le remplacement. Le ministère de l’Education nationale situe son taux moyen autour de 30 € par jour (voir encadré).

Patrick Lallemant
* Tous les montants communiqués dans cet article sont annuels et bruts.
**Les Titulaires en zone de remplacement sont rattachés annuellement à un établissement mais se déplacent au gré des besoins à l’intérieur d’une zone géographique. Toutefois, l’affectation en remplacement continu pour toute la durée d’une année scolaire n’ouvre pas droit au versement de l’indemnité.