« Les collèges et lycées ont besoin de savoir quoi faire en cas de menaces. Certains gèrent cela à l’intérieur (des établissements), d’autres portent plainte, je vais faire une circulaire pour que les choses soient extrêmement claires et que ce soit plutôt une réponse collective et pas imaginée établissement par établissement » a déclaré Gilles de Robien, ministre de l’Education nationale, aujourd’hui mardi 17 janvier, sur France 2.

« Avec cette clarification, le doute ne subsistera pas, les éventuels agresseurs sauront que leurs actes ou leurs paroles ne resteront pas sans suite », a-t-il ajouté. Il a rappelé que cette circulaire, annoncée hier lundi après une rencontre avec l’enseignante d’Etampes agressée le 16 décembre, était une « circulaire de 1998 remise au goût du jour ».

Sources AFP, Nouvel Obs