Les syndicats de fonctionnaires ont claqué la porte des négociations jeudi 12 janvier au deuxième round des discussions. Les organisations syndicales parlent de « grande braderie du pouvoir d’achat ».

Le ministre de la Fonction publique leur a proposé une revalorisation de 0,5 % du point d’indice (qui sert de base de calcul aux salaires) au 1er juillet. Christian Jacob a également annoncé plusieurs mesures sociales concernant les avancements de carrière, l’aide à la garde d’enfants ou encore à l’installation et au déménagement, pour une enveloppe globale de 500 millions d’euros, qui équivaudrait selon lui à 0,6% du point d’indice.

Mais ces propositions sont jugées insuffisantes par les syndicats qui envisagent d’ores et déjà d’appeler à la mobilisation des fonctionnaires.

Sources Les Echos, AP