Dix organisations de l’Education nationale (syndicats, mouvements d’éducation populaire, fédération de parents d’élèves) et quatorze personnalités de l’enseignement lancent aujourd’hui mardi 3 janvier 2006, un appel contre les « les polémiques stériles » sur l’apprentissage de la lecture.

Les auteurs réclament « des réponses sérieuses », « loin des affirmations passéistes et approximatives de l’actuel ministre de l’Education nationale ». Les signataires proposent que l’information des parents et des enseignants « reste sur un terrain, qu’elle ne doit jamais quitter, celui de l’intérêt de l’enfant ».

La méthode globale « n’est pratiquement plus utilisée dans les écoles » et « la majorité des manuels de lecture enseignent les correspondances entre les lettres et les sons dès les premiers jours du cours préparatoire », affirment les auteurs de l’appel pour dénoncer « la description caricaturale » qui est faite de la situation dans les écoles.

Toutefois face aux difficultés, les signataires prônent une formation et un accompagnement des enseignants renforcés. Le ministère doit, ce mois-ci, envoyer une circulaire aux enseignants préconisant l’abandon de la méthode globale au profit de la méthode syllabique.

Sources Le Monde, L’AFP