Gilles de Robien annonçait la semaine dernière son intention de mettre un terme à la « méthode globale » d’apprentissage de la lecture, qui favoriserait la dyslexie, au profit de la méthode syllabique. Or de nombreux enseignants et spécialistes l’ont confirmé : cette méthode est abandonnée depuis longtemps.

Le ministre de l’Education nationale souligne qu’il ne parlait pas des méthodes globales seules mais également des méthodes « mixtes ou semi-globales ». Une circulaire précisant l’interdiction sera envoyée à tous les inspecteurs et enseignants.

Le ministère reconnaît que les enseignants qui persistent à utiliser une méthode globale pure sont très rares. En revanche la majorité utiliserait les deux approches (méthode semi-globale). Gilles de Robien veut ainsi généraliser la méthode syllabique.

Sources AFP, Le Monde