Georges Dupon-Lahitte :
L’offensive de la FCPE

La première fédération de parents d’élèves en France occupe les avant-postes dans la critique de la politique éducative du gouvernement. Entretien avec son président, Georges Dupon-Lahitte…

Verbatim…


 


Un conseil scientifique à la FCPE.


 


(…) Le discours dominant et les succès de librairie mettent en avant une vision passéiste voire rétrograde de l’école. Par ailleurs, la loi Fillon bâillonne toute parole différente, comme en témoigne le remplacement du Haut conseil de l’évaluation, qui avait sans doute le défaut d’émettre des avis critiques, par un Haut conseil de l’éducation composé de personnalités choisies par le monde politique.



Dans ce contexte, il nous a semblé important de créer un lieu d’échange et de rencontre où se croiseront un certain nombre de scientifiques et de spécialistes qui pourront s’exprimer (NDR : y figurent pour l’heure, notamment, Philippe Meirieu, François Dubet, Marie Duru-Bellat, Hervé Hamon, Philippe Joutard, Claude Lelièvre…). Ce conseil scientifique doit également permettre à notre fédération de parents d’élèves de suivre les évolutions pédagogiques et d’être au fait des choses nouvelles. (…)


 



Le Haut conseil de l’éducation légitime ?


 


(…) La question qui se pose est la suivante : est-ce une structure suffisamment indépendante pour être en mesure d’apporter des réponses qui ne sont pas celles qui sont attendues par le ministère ? Je ne le crois pas. Ce Haut conseil de l’éducation doit attendre le questionnement du ministre pour pouvoir travailler, il n’a pas le pouvoir de s’autosaisir des questions qu’il juge importantes. C’est assez original ! La plupart des conseils qui ont été créés dans notre structure républicaine ont toujours eu une capacité d’auto-saisine pour travailler dans le cadre de leurs compétences. Là, il n’en est pas question !


On voit bien que l’on est dans une logique politique qui consiste à dire : « Voilà ! Moi, ministre, j’ai décidé ! Et je ne veux entendre que le discours que j’ai envie d’entendre ! » C’est une logique de reprise en main, dans une vision tout à fait passéiste et rétrograde de l’école. Voire réactionnaire ! (…)

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.