Nicolas Sarkozy a appelé, mercredi 30 novembre, lors d’une convention de l’UMP sur les injustices à l’Assemblée nationale, à « déposer le bilan des ZEP ». Selon le président du parti, cette politique des zones d’éducation prioritaire a échoué.

Le ministre de l’intérieur estime que l’amélioration ou le renforcement de la politique des ZEP est « très en-deçà des besoins ». Nicolas Sarkozy appelle à changer les ZEP et à mettre les élèves au centre de ces dispositifs.

Le renforcement des ZEP est pourtant une des mesures annoncées aujourd’hui par Dominique De Villepin pour répondre à la crise des banlieues. Par ailleurs, le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien a répondu à Nicolas Sarkozy qu’il n’y avait « pas de raison » de supprimer les ZEP.

Source AP