A l’occasion des premières rencontres parlementaires sur l’éducation, Gilles de Robien a estimé qu’il fallait « donner aux élèves les moyens de s’orienter ». Le ministre de l’Education nationale en fait même une cause nationale, un défi à relever.

Rappelant que 400 000 offrent d’emploi restent non pourvues faute de qualification, le ministre souhaite susciter l’intérêt des élèves pour ces « métiers techniques qualifiés et rémunérateurs ». Gilles de Robien plaide aussi pour un processus d’enseignement qui intègre pleinement la dimension professionnelle.

Dominique De Villepin a d’ailleurs chargé le ministre de l’Education nationale d’élaborer un schéma national d’orientation. Les propositions seront détaillées le 1er décembre.

Source AEF