Voilà une vingtaine d’années que Georges Dupon-Lahitte milite sans relâche pour que les parents d’élèves occupent toute leur place et parviennent à faire entendre leur voix au sein du système éducatif français. Président de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques) depuis 1996, il est également président de la FCPE de Gironde depuis 1994 (après en avoir été vice-président de 1987 à 1994). Stakhanoviste de la cause, il préside par ailleurs le Cepep (Centre européen des parents d’élèves des écoles publiques), depuis février 2000.


 


Première fédération de parents d’élèves en France, la FCPE revendique son ancrage à gauche. Rien d’étonnant, donc, à ce qu’elle se montre particulièrement critique à l’égard des plus récentes annonces du gouvernement en matière de politique éducative. Qu’il s’agisse de la question de l’apprentissage dès l’âge de 14 ans ou du rôle et des missions du Haut conseil de l’Éducation…