La mesure de l’abaissement de l’âge de l’apprentissage à 14 ans a été annoncée par Dominique De Villepin pour répondre à la crise des banlieues. Devant les réactions négatives des syndicats d’enseignants, le ministre de l’Education nationale assure que cette mesure ne remet pas en cause la scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans.

Gilles de Robien précise ainsi que l’apprentissage constituera une diversification du cursus du collège et sera un choix réversible. Si un élève découvre que cette filière ne lui convient pas, il pourra reprendre un cursus normal au collège.

Une fois l’apprentissage terminé, les élèves pourront également avoir le choix de continuer leurs études, soit par un baccalauréat professionnel soit même dans l’enseignement supérieur.

Source L’Express